Quel prêt pour les travaux de rénovation de sa maison ?

Par Louis SERICOLA

Pret pour les travaux de rénovation de sa maison

Vous allez rénover en partie votre logement et vous envisagez de financer tout ou partie de vos travaux. Suivant le montant et les modalités de remboursement, vous pourrez opter pour un prêt immobilier ou un crédit à la consommation.

Mode d’emploi pour trouver un prêt à moindre coût pour refaire sa salle de bain, réaliser des travaux d’agrandissement ou d’aménagement dans sa maison.

Vous optez pour un crédit immobilier

Si votre projet nécessite un investissement élevé (à apprécier en fonction de la situation de chacun), vous avez intérêt à opter pour un prêt immobilier pour financer vos travaux.

C’est d’ailleurs souvent le cas pour des travaux d’extension, de ravalement, d’assainissement ou de rénovation énergétique. Vous bénéficiez tout d’abord d’une meilleure marge de négociation par rapport à un crédit à la consommation traditionnel et de 2 avantages qui vous permettront de réaliser des économies importantes :

  1. Vous pourrez choisir une durée longue pour le remboursement (supérieur aux 5 à 7 ans qu’autorisent les prêts à la consommation)
  2. Vous bénéficierez d’un taux d’intérêt particulièrement attractif, compte tenu de la conjoncture actuelle (taux historiquement bas).

À savoir : certaines banques imposent un seuil minimum pour la souscription d’un prêt immobilier. Renseignez-vous auprès de votre agence pour connaître ce seuil.

Simulation de pret immobilier pour ses travaux maison

Vous décidez de souscrire un prêt personnel

Le prêt personnel est parfaitement adapté pour les travaux ne dépassant pas 10 000 €. Certaines banques permettent d’emprunter jusqu’à 7 ans ce qui permet de maîtriser son budget et d’alléger la mensualité. Attention aux crédits renouvelables qui ne sont pas du tout adaptés à ce type de financement. Le prêt amortissable classique est plus adapté pour financer des travaux de rénovation, car il vous garantit d’éteindre la dette à une échéance prévue.

Prévoyez de changer de banque si vous faites jouer la concurrence et que vous vous adressez à des banques de réseau. Il y a en effet peu de chances que celles-ci acceptent de vous octroyer un prêt si vous n’ouvrez pas un compte bancaire en contrepartie.

En revanche, vous trouverez de nombreux organismes spécialisés dans le crédit à la consommation qui n’exigeront pas d’ouverture de compte. Vous pouvez également obtenir un prêt travaux auprès de votre caisse Arrco.

Pensez aux aides de l’État

Si vos travaux portent sur l’isolation ou sur la rénovation énergétique en général, vous pouvez bénéficiez d’aides de l’Etat.

L’Éco prêt à taux zéro

En vigueur depuis 2009, l’éco prêt permet d’entreprendre des travaux de rénovation énergétique à moindre coût en bénéficiant d’un financement à 0%. Il bénéficie aux propriétaires de logements antérieurs au 1er janvier 1990 et servant à la résidence principale.

Pour bénéficier de l’aide, le « bouquet de travaux » doit être réalisé par un professionnel et porter sur au moins deux éléments d’isolation des parties suivantes :

  • Le toit
  • Les murs extérieurs
  • Les ouvrants (portes et fenêtres)
  • Chauffage ou Eau chaude (remplacement ou installation si utilise les énergies renouvelables)

Vous pouvez bénéficier d’une aide financière pouvant aller jusqu’à 30 000 € sur 10 ans. (15 ans si le bouquet porte sur au moins trois domaines).

Si vous êtes propriétaire de votre résidence principale et si votre situation financière ne vous permet pas d’obtenir un financement, le prêt avance mutation reste une solution alternative. Attention toutefois, car peu de banques proposent cette formule et le principe de ce mode de financement peut s’avérer particulièrement coûteux.

À savoir : un propriétaire bailleur peut bénéficier de l’éco-PTZ à condition que le locataire occupe le logement à titre de résidence principale.

Demarches pour obtenir l'eco PTZ

Vous ne pouvez faire votre demande qu’auprès des banques partenaires ayant signées un accord avec les pouvoirs publics, ce qui est le cas de la plupart des banques de réseau :

  • Groupe des BPCE
  • Caisses CREDIT AGRICOLE
  • BNP-PARIBAS
  • CREDIT-MUTUEL
  • BANQUE POSTALE
  • LCL
  • SOCIÉTÉ GÉNÉRALE

Ainsi que certains organismes spécialisés comme le CREDIT-FONCIER.

Les primes énergies

Si vous réalisez des travaux destinés à améliorer l’isolation de votre résidence principale, vous pouvez bénéficier de la prime énergie d’un montant de 2 500 €.

Pour cela, vous devez respecter une double condition : ne pas dépasser un certain plafond de revenus et faire réaliser les travaux par un professionnel qualifié RGE.

Personnes composant le foyer  Plafond de revenus pour 2021
  Île de France Province
1 25 068 € 19 074 €
2 36 792 €  27 896 €
3 44 188 € 33 547 €
4 51 597 € 39 192 €
5 59 026 € 44 860 €
Par personne supplémentaire + 7 422 € + 5 651 €

À noter : la prime peut aller jusqu’à 4 000 € si vos revenus sont en dessous de certains seuils.Ressources maximales à ne pas dépasser pour être considéré comme un ménage modeste
Nombre de personnes composant le ménage Plafonds de ressources en Île-de-France Plafonds de ressources pour les autres régions.

Utilisez votre PEL ou CEL

Si vous détenez un plan ou un compte épargne logement, n’hésitez pas à utiliser vos droits à prêts. Le montant sera sans doute limité (en fonction des intérêts acquis lors de la phase d’épargne) mais vous bénéficierez d’un taux particulièrement attractif.

Assurer un eco pret a taux zero

Quelques exemples chiffrés

Voici quelques exemples chiffrés qui vous éclaireront sur les résultats en fonction du taux, de la durée sur la base d’un prêt travaux de 5 000 €.

Durée TAEG Mensualité
12 mois 3,50 % 425 €
2 ans 4 % 217 €
3 ans 4 % 147 €
4 ans 4 % 113 €
5 ans 4 % 92 €
6 ans 5 % 81 €
7 ans 5 % 71 €
Auteur : Louis SERICOLA
L'auteur de cet article

Après une riche carrière en actuariat et analyse de risques de crédit, puis d'inspecteur d'assurance au sein de COMMERCIAL UNION devenu AVIVA, où il développe son sens de l'analyse et son esprit de synthèse, Louis SERICOLA a dirigé un important cabinet de gestion de patrimoine, précurseur de l'intermédiation en crédit dans les années 90, avant de créer en 2008 CREDITAS.

Ses études d'économiste et de gestionnaire de patrimoine lui confèrent de solides connaissances en gestion et finance ainsi qu'en droit et en fiscalité.