Accueil > Les différentes garanties > Caution mutuelle fonctionnaire

La caution mutuelle fonctionnaire

Le cautionnement est de plus en plus souvent proposé par les banques pour garantir un prêt immobilier en lieu et place des autres garanties que sont l’hypothèque et le privilège prêteur de deniers. 
Outre les sociétés spécialisées comme CREDIT-LOGEMENT, certaines mutuelles de fonctionnaires proposent de se porter caution. 

Le cautionnement plutôt que lhypothèque

Quel que soit le type de crédit souscrit, la banque prendra une garantie en cas de défaillance de l’emprunteur. L’hypothèque qui était, il y a encore quelques années la garantie la plus utilisée fait place aujourd’hui place à la caution mutuelle. C’est donc elle qui se substituera au fonctionnaire si celui devenait défaillant.

Le cautionnement mutuel est en général préférable à l’hypothèque. Tout d’abord parcequ’il est moins contraignant puisqu’en cas de défaillance de l’emprunteur, la caution n’engagera une procédure de vente aux enchères qu’en dernier recours.
Garantir un pret avec la MGEN

Il est aussi parfois moins coûteux, d’autant plus que dans certains cas, une partie de la cotisation peut-être restituée au terme. De plus, en cas de remboursement anticipé du prêt, il n’y aura pas de surcoût lié à la mainlevée. En effet, la caution mutuelle fonctionnaire ne nécessite pas d’acte authentique.

A noter : La caution mutuelle fonctionnaire n'est possible qui si un accord a été signé avec l’organisme prêteur.

Les conditions des cautions mutuelles fonctionnaires

 MutuellesConditions
 MFP
 Maxi 600 000 € / 30 A   
 MGEN Maxi 550 000 € / 30 A
 MAI Maxi 300 000 €
 MPIR 
 MUTARIS CAUTION (MG et MNT)
 
 CNG / MG   
 Maxi 30 A
 INTERIALE (ex MMI, MGPAT, SMPPN) 
 Maxi 600 000 € / 25 A
 UNION MUTANE Maxi 170 000 € / 25 A
 FMGM /AGPM Maxi 600 000 € / 30 A
 GMPA Pas de maxi
D'autre part, certaines entreprises publiques s'engagent en tant qu'employeur à garantir le prêt souscrit par leurs salariés. Ainsi, la SNCF garantit-elle les emprunts sous conditions jusqu'à hauteur de 250 000 € sur une durée de prêt maximum de 25 ans.

Des conditions de taux souvent meilleures

Il n'existe pas de « taux de crédit fonctionnaire » à proprement parlé. Simplement, certaines banques n'hésitent pas à proposer des conditions en dessous des taux habituels pour capter cette clientèle. La sécurité de l'emploi est en effet un argument majeur pour rassurer le banquier.

Ainsi, dans le cadre de certains accords, les banques accordent-elles parfois un ensemble de conditions avantageuses comme la gratuité des frais de dossiers, l'absence de pénalités de remboursement anticipé et la possibilité d'apporter en garantie une caution mutuelle fonctionnaire.
Assurance de pret pour les enseignants

Comparer le coût de la garantie avec l'IPPD

L'inscription en privilège prêteur de deniers mérite d'être comparée avec le tarif des organismes de caution, car elle présente dans bien des cas l'alternative la plus économique. Le résultat dépend toutefois de la durée de détention du bien, puisqu'en cas de remboursement anticipé du prêt immobilier et contrairement à la caution, elle nécessitera des frais de mainlevée.

Qui bénéficie du statut ?

  • Les agents de l’État qui représentent près de 50 % des effectifs dont certains peuvent être en région (préfecture, rectorat ou Établissements scolaires).
  • Les agents des collectivités territoriales qui représentent désormais plus de 30% de l’ensemble des effectifs, leur part ayant beaucoup augmenté avec les lois de décentralisation.
  • Les agents hospitaliers, c’est la fonction publique hospitalière pour les 20 % restant.  
  • Les salariés des entreprises publiques (la Poste, la SNCF…)

Le cas des contractuels (ayant signé un simple contrat de travail avec l’État) non titulaires reste particulier, car s’ils peuvent en général souscrire tout comme les titulaires, il faut toutefois vérifier si ces derniers peuvent bénéficier d’une caution mutuelle fonctionnaire pour garantir les prêts.
Articles qui pourraient vous intéresser
Les cautions pour les salaries de l'etat
Auteur : Louis SERICOLA
L'auteur de cet article
Après une riche carrière en actuariat et analyse de risques de crédit, puis d'inspecteur d'assurance au sein de COMMERCIAL UNION devenu AVIVA, ou il développe son sens de l'analyse et son esprit de synthèse, Louis SERICOLA a dirigé un important cabinet de gestion de patrimoine, précurseur de l'intermédiation en crédit dans les années 90, avant de créer en 2008 CREDITAS.
Ses études d'économiste et de gestionnaire de patrimoine lui confèrent de solides connaissances en gestion et finance ainsi qu'en droit et en fiscalité.
Cet article vous a aidé ?
Merci de le partager sur le réseau social de votre choix
Inscription à la newsletter
En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation des cookies pour que nous puissions vous proposer une navigation personnalisée et des services fonctionnels.
En savoir plus