Accueil > Info credit > Différé d'amortissement

Le differe d'amortissement

Définition

Le différé d'amortissement correspond à la période pendant laquelle l’emprunteur rembourse seulement les intérêts et les primes d’assurance liées à l’emprunt. Pendant cette période, le capital n’est donc pas amorti.

Les différents types de différés

Le différé total

Pour ce type de différé d’amortissement, la banque ne prélèvera ni les intérêts ni le capital. Seules les primes d’assurance seront redevables par l’emprunteur.

Le différé partiel

Dans un prêt immobilier avec amortissement partiel, seuls les intérêts et les primes d’assurance emprunteur sont prélevés par l’organisme bancaire. C'est le cas des crédits relais.
differe partiel d'amortissement

Opérations immobilières avec déblocage progressif

Certaines opérations immobilières nécessitent un déblocage successif des fonds. C’est le cas, par exemple d’une construction individuelle. Le constructeur exigera un premier règlement à la signature du contrat de construction puis demandera un déblocage du prêt au fur et à mesure de l’avancée des travaux.

En général, ces "appels de fonds" correspondent à des étapes précises de la construction.

  • Achèvement des fondations
  • Mise de la construction hors eaux (toit posé)
  • Mise de la construction hors air (fenêtres et portes extérieures posées)
  • Achèvement des travaux

Mais d’autres opérations nécessitent ce type de règlement. L’achat d’un appartement neuf en V.E.F.A (vente en état futur d’achèvement) ou la rénovation d’un logement ancien ou les appels sont effectués au fur et à mesure de la réalisation des travaux.

Le cas du crédit in fine

Certaines opérations immobilières sont réalisées dans l’objectif de payer moins d’impôt. C’est le cas des acquisitions réalisées dans le cadre des opérations dîtes de défiscalisation comme le dispositif  "loi-Scellier".

Dans ce cas, l’investisseur cherche à déduire le maximum d’intérêts afin de diminuer la charge fiscale et le crédit in fine répond parfaitement à cette problématique.

Pendant toute la durée de l'opération l’emprunteur ne rembourse que les intérêts de l'emprunt qu’il déduira de ses revenu fonciers. Le capital, quant à lui, ne sera remboursé à la banque qu'au terme.

En contrepartie, la banque demandera une garantie à l'investisseur pour être certaine qu'il pourra rembourser le capital. Cette contrepartie prend en général la forme d'un placement qui sera nanti au profit de la banque.
Differe d'amortissement
Cet article vous a aidé ?
Merci de le partager sur le réseau social de votre choix
Inscription à la newsletter
En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation des cookies pour que nous puissions vous proposer une navigation personnalisée et des services fonctionnels.
En savoir plus