Accueil > faq > credit immobilier promesse d'embauche

Peut-on obtenir un prêt immobilier avec une simple proposition d'emploi ?

Pour emprunter il est nécessaire d'avoir un salaire et si possible que celui-ci provienne d'un emploi stable. Il arrive toutefois qu'une occasion se présente au moment même où l'on trouve du travail. Comment faire alors pour que la banque accepte de vous prêter sur la base d'une simple promesse d'embauche ?

La banque exige une stabilité professionnelle

Parmi les critères qui entrent dans l'étude de votre dossier, avoir une situation professionnelle stable est certainement un des éléments les plus importants. La caractéristique d'un prêt immobilier est d'engager l'emprunteur sur une très longue durée. 

Difficile d'imaginer alors que l'organisme prêteur puisse accorder un financement à un futur salarié sur présentation d'une promesse d'embauche, ce qui ne veut pas dire que c'est mission impossible.
Acheter un logement avec une promesse d'embauche

Négocier les délais prévus par le compromis de vente

credit immobilier en attendant un emploi definitif
C'est la solution la plus efficace. Si vous n'avez pas encore signé le compromis de vente, négociez avec le vendeur des délais suffisamment long de manière à attendre que votre embauche soit effective. Vous entamerez votre recherche de prêt immobilier.

Il faut toutefois que la date de salariat envisagée par votre future entreprise ne soit pas trop éloignée de la date de signature de l'avant contrat. 

Voici en détail la procédure à suivre  :

  • Choisir le délai de dépôt de dossier en fonction de votre premier jour d'entrée en fonction
  • Indiquer un délai d'obtention de prêt immobilier qui corresponde à la fin de la période de préavis éventuel. 
  • Entamez alors vos discussions avec la banque et demandez qu'elle vous donne une réponse de principe écrite avec accord sous condition d'embauche définitive. Transmettez-la au vendeur et au notaire.

Ces conseils devraient vous permettre d'obtenir votre prêt immobilier. Au cas la promesse diffère votre entrée en fonction de plusieurs mois, vous devrez négocier des délais plus longs avec le vendeur. 

Si le bien est à la vente depuis longtemps, il y a des chances que celui-ci se satisfasse d'un acquéreur qui 'traîne" plutôt que risquer de perdre une vente potentielle.

La solution de la caution solidaire d'un proche

caution d'un proche
Si le vendeur ne souhaite pas allonger les délais ou si la banque refuse de monter le dossier avant que l'emploi ne soit définitif, vous pouvez tenter de proposer la caution personnelle et solidaire d'un proche

Sachez toutefois que cautionner un prêt immobilier est une décision qui ne doit pas être prise à la légère et qui peut être lourde de conséquences.

Une solution consiste à faire dépendre la durée de vie de la garantie du tiers cautionnaire de la réalisation de la promesse d’embauche. Dans ce cas, la caution prendra fin lorsque vous aurez signé votre contrat à durée indéterminé et après expiration de la période d’essai.

Les caractéristiques de l'offre d'embauche

proposition de contrat de travail
Le droit du travail définit la promesse d'embauche comme étant une offre définitive. Les banques savent donc que sa rédaction engage l'entreprise. Elles sont d'ailleurs assez confiantes lorsque la proposition émane d'une grande société. Elles restent plus méfiantes lorsqu'elle est rédigée par une entreprise indivdiduelle (artisan, commerçant).

Le document doit être transmis au salarié par écrit (courrier, email) et doit comporter certaines informations essentielles pour que l'engagement de l'entreprise soit effectif :

  • La date de salariat
  • Le poste occupé
  • Le salaire brut
  • Le nombre d'heures de travail

A savoir : il n'est pas nécessaire d'accepter la proposition en retour. Il arrive toutefois que certaines entreprises demandent au candidat de signer le courrier, ce qui a pour conséquence d'engager à son tour le salarié.
Duree d'un emprunt immobilier
Articles qui devraient vous intéresser
Auteur : Louis SERICOLA
L'auteur de cet article
Après une riche carrière en actuariat et analyse de risques de crédit, puis d'inspecteur d'assurance au sein de COMMERCIAL UNION devenu AVIVA, ou il développe son sens de l'analyse et son esprit de synthèse, Louis SERICOLA a dirigé un important cabinet de gestion de patrimoine, précurseur de l'intermédiation en crédit dans les années 90, avant de créer en 2008 CREDITAS.
Ses études d'économiste et de gestionnaire de patrimoine lui confèrent de solides connaissances en gestion et finance ainsi qu'en droit et en fiscalité.
Cet article vous a aidé ?
Merci de le partager sur le réseau social de votre choix
Inscription à la newsletter
En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation des cookies pour que nous puissions vous proposer une navigation personnalisée et des services fonctionnels.
En savoir plus