Accueil > Focus > Credit immobilier 30 ans

Obtenir un prêt immobilier sur 360 mois

Il y a encore quelques années, souscrire un credit immobilier sur 30 ans relevait de l'exception.

En effet, contrairement aux Anglo-Saxons qui empruntent aisément sur des durées très longues, l'approche française privilégie l'aspect financier de l'investissement.

La crise immobilière a toutefois contraint les emprunteurs à allonger la durée de leur crédit. Emprunter sur 30 ans est devenu une nécessité pour beaucoup d'acquéreurs.

Les banques qui prêtent sur des longues durées

Emprunter sur une longue durée
Obtenir un credit immobilier sur une longue durée n'est pas chose aisée, car c'est un risque que la plupart des banques traditionnelles rechignent à prendre. Certaines d'entre elles refusent même catégoriquement de suivre l'emprunteur sur de telles durées.

Certains organismes de credit spécialisés étudient toutefois ce type de dossiers de pret  et consentent aujourd'hui des prêts sur des durées longues.

Les critères de sélection

Première chose à retenir : une telle durée représente un risque important pour la banque. Les critères d'analyse sont donc plus sévères et vous devez présenter un dossier rassurant.

Tous les éléments de votre demande sont bien sûr analysés par les organismes prêteurs, mais ces derniers seront plus regardant sur certains critères.

  • Le niveau de l'endettement de l'emprunteur, tout d'abord. Celui-ci devra rester dans la norme et surtout dégager un "reste à vivre" suffisant, c'est à dire qui permet à l'emprunteur de faire face à toutes les autres dépenses. En quelque sorte à continuer de vivre normalement.
  • Disposer d'un apport personnel est aussi un critère important, car disposer d'un capital permet à la banque de diminuer le risque de remboursement du credit en cas de revente future du bien.
  • Enfin, il reste un troisième élément qui est particulièrement regardé pour un credit immobilier sur 30 ans : l'état de vos relevés bancaires. Difficile de convaincre la banque que vous n'aurez pas de difficulté à rembourser vos mensualités si vos comptes présentent des soldes débiteurs réguliers ou pire encore des rejets de prélèvements.
Articles qui pourraient vous intéresser
Auteur : Louis SERICOLA
L'auteur de cet article
Après une riche carrière en actuariat et analyse de risques de crédit, puis d'inspecteur d'assurance au sein de COMMERCIAL UNION devenu AVIVA, ou il développe son sens de l'analyse et son esprit de synthèse, Louis SERICOLA a dirigé un important cabinet de gestion de patrimoine, précurseur de l'intermédiation en crédit dans les années 90, avant de créer en 2008 CREDITAS.
Ses études d'économiste et de gestionnaire de patrimoine lui confèrent de solides connaissances en gestion et finance ainsi qu'en droit et en fiscalité.
Cet article vous a aidé ?
Merci de le partager sur le réseau social de votre choix
Inscription à la newsletter
En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation des cookies pour que nous puissions vous proposer une navigation personnalisée et des services fonctionnels.
En savoir plus