Accueil > faq > louer parking entreprise

Louer une place de stationnement à une entreprise : les avantages pour le particulier et la société

Bail de location d'un stationnement loue a une societe
En investissant dans une place de parking à proximité d’une entreprise, le propriétaire bailleur augmente ses chances de trouver un locataire et en louant sa place de stationnement à une personne morale, il limite les risques d’impayés. 
L’entreprise quant à elle, bénéficie des mêmes conditions de location et de déductibilité qu’avec une personne morale. 
Un accord gagnant gagnant pour les 2 parties.

Rédaction et signature du bail

Insérez librement les clauses que vous souhaitez voir apparaître dans le bail

La réglementation qui s’applique aux places de stationnement est celle des locations libres, définie par le Code civil, à condition qu’elles ne soient pas rattachées à un logement ou à un local commercial. La Loi sur les baux d’habitation du 6 juillet 1989 ne s’applique donc pas, ce qui signifie que c’est le propriétaire bailleur qui détermine le montant du loyer ainsi que les conditions d’indexation et de résiliation.

Important : même si le Code civil ne vous oblige pas à rédiger un bail, nous vous conseillons de contractualiser vos accords par écrit. Même si vous connaissez bien le gérant, rien ne dit que la société ne sera pas cédée, entraînant par là même un changement de gérance.

Signez le bail avec le gérant

Veillez à faire signer le bail par le gérant, car un salarié ne peut engager la société. Pour vous assurer que vous avez affaire à la bonne personne, il vous faudra demander un extrait K BIS récent (de préférence de moins de 3 mois). Ce document reprend les informations principales figurant sur le RCS et notamment le nom du gérant de la société.

Si le parking est rattaché à un local commercial

Si la place de stationnement est rattachée à un local commercial, elle doit être considérée comme un élément accessoire du contrat principal qui peut-être :

  • Un bail commercial, si le locataire est une société
  • Un bail professionnel si le locataire et une profession libérale.

Fiscalité applicable au particulier et à l弾ntreprise

TVA

TVA applicable aux parkings loues aux entreprises

Pour le loueur particulier

La location des parkings, box et garages est généralement soumise au taux normal de TVA de 20 %, sauf dans les 2 cas suivants :

  1. Les revenus locatifs n’excèdent pas 32 600 € annuels.
  2. La place de stationnement est rattachée à la location du logement principal et située à moins d’un kilomètre de celui-ci.

Pour l弾ntreprise locataire

Un particulier ne peut pas établir de facture, mais une quittance suffit à l’entreprise pour déduire le montant du loyer du résultat comptable. La déductibilité s’applique aussi bien aux places de stationnement louées pour le compte du chef d’entreprise ou de ses salariés qu’à celles mises à la disposition de la clientèle.

Encore faut-il que le stationnement soit utilisé pour les besoins de l’activité professionnelle, ce qui est le cas si la place se trouve à proximité des bureaux de la société.

Important : Pour que l’entreprise puisse récupérer la TVA sur la location du parking, il faut que le montant soit mentionné sur la quittance de loyer.

Impôts locaux

La taxe d’habitation est à la charge de l’entreprise locataire tandis que c'est le propriétaire bailleur qui est redevable de la taxe foncière. À noter que l’année de la signature du bail, la taxe d’habitation est payable par le locataire en place au 1er janvier.

Imposition des loyers

Les loyers doivent être déclarés, quel que soit le statut du locataire : travailleur indépendant, société civile ou commerciale et quel que soit le type de stationnement : parking à ciel ouvert ou en sous-sol, box fermé ou garage individuel.

Le propriétaire bailleur a le choix entre le micro foncier (si les loyers annuels sont inférieurs à 15 000 €) ou le régime du réel. 
 
  • Dans le 1er cas, il bénéficie d’un abattement forfaitaire de 30 % sur les loyers bruts, les revenus locatifs étant reportés directement sur la déclaration de revenus (CERFA nº 2042).
  • Dans le second cas, il peut déduire l’ensemble des charges locatives, à condition qu’elles ne soient pas répercutées au locataire, y compris les intérêts du crédit ayant servi à financer la place de stationnement. Il faudra par ailleurs remplir un formulaire " 2044 ".

Articles à lire en complément

Cet article vous a aid ?

Merci de le partager sur le r駸eau social de votre choix

Inscription la newsletter

En poursuivant votre visite, vous acceptez l置tilisation des cookies pour que nous puissions vous proposer une navigation personnalis馥 et des services fonctionnels.
En savoir plus