Accueil > faq > emprunter conjoint au chomage

Peut-on obtenir un prêt immobilier avec un co emprunteur sans emploi ?

Si vous envisagez d'emprunter pour acheter votre logement et que votre conjoint est au chômage, sachez que la banque s'intéressera plus particulièrement à la stabilité professionnelle de celui qui est en activité et à l'équilibre financier du projet. Les conseils de nos experts pour obtenir votre prêt immobilier.

Les points importants à surveiller

Quelle que soit la situation professionnelle du couple, l'organisme prêteur passe au crible chaque élément qui compose le dossier. Toutefois, lorsque l'un des co emprunteurs est sans emploi, certains aspects revêtent plus d'importance.

L'endettement

C'est souvent le point d'achoppement pour de nombreux emprunteurs. Avec un conjoint sur deux sans travail, la banque va se montrer très attentive lors de l'analyse du taux d'endettement. Si dans de nombreux cas, elle accepte d'aller au-delà des 33% habituels, dans votre situation, il y a de fortes chances qu'elle fixe comme limite 30% des revenus.
Co emprunteur au chomage
Seuls les revenus à caractère certain sont retenus pour le calcul du taux d'endettement, c'est à dire dans le cas d'un couple avec un seul salaire : 

  • Des revenus professionnels du conjoint qui est en activité, y compris le 13eme mois et les primes de vacance.
  • Des allocations familiales si les enfants sont en bas âge. Dans le cas contraire, elles font l'objet d'une pondération.
  • Des revenus locatifs.
  • Des pensions alimentaires.

A contrario, tous les revenus à caractère aléatoire ne sont pas retenus. C'est le cas des APL (aides personnalisées au logement), des primes d'intéressement et de participation et évidemment des allocations d'aide au retour à l'emploi (ARE).

Le reste à vivre

Indissociable de l'analyse du taux d'endettement, le reste à vivre mesure votre capacité à faire face à toutes les dépenses courantes une fois réglée les mensualités des prêts en cours, servant à se nourrir, se chauffer ou encore régler l'ensemble des factures du mois. 

Les modalités de calcul varient suivant les banques et dépendent du nombre de personnes qui composent le foyer.

Le taux d'apport

Si vous ne disposez  pas d'un capital, vous risquez fort de vous heurter à un refus catégorique. La banque exigera que vous financiez au moins 20% du projet en plus des frais de notaire et de garantie. Bien sûr le taux d'apport minimum varie suivant l'organisme, mais en principe vous ne pouvez pas emprunter plus de 80% de la valeur du bien.
Acheter avec le conjoint qui ne travaille pas

La gestion des comptes

Vous devez transmettre les relevés bancaires des trois derniers mois (1). Autant vous dire que vous allez être jugé sur vos qualités de gestionnaire de compte. Il est indispensable de présenter des soldes créditeurs ou tout au moins qui restent dans la limite d'un découvert autorisé. Autant vous dire que les incidents de paiement sont particulièrement mal appréciés et risquent là encore de faire achopper votre demande.

(1) si vous avez des comptes séparés, vous devez fournir les relevés de chaque co emprunteur.

Quelques solutions

couple qui emprunte avec un seul salaire

Faites appel à un courtier en prêt

Comme souvent pour les dossiers difficiles, faire appel à un intermédiaire en opérations bancaires, comme on les appelle désormais, peut se révéler utile. Leur connaissance du milieu bancaire et leur expertise en matière de financement sont des atouts qui peuvent faire aboutir votre demande. Mais ne vous faites pas d'illusions, le courtier en prêt ne fait pas de miracle. Si votre endettement est trop élevé et même en usant de toute son influence, votre conseiller ne pourra rien faire.
Vous avez le choix entre les courtiers locaux qui connaissent parfaitement le marché local et les grands cabinets nationaux dont le volume de chiffre d'affaires permet souvent de négocier des conditions de taux particulièrement intéressantes. Dans tous les cas, prenez le temps de faire le tour de la concurrence et posez la question des honoraires dès le premier entretien.

Proposez une caution solidaire et personnelle

Si votre prêt immobilier n'est pas accepté, vous pouvez proposer la caution solidaire et personnelle d'un parent. Cette solution nécessite que ce dernier dispose de revenus suffisants pour faire face aux échéances en cas de défaillance de l'emprunteur et n'est pas sans conséquence, car le patrimoine du cautionnaire est engagé.
Articles qui devraient vous intéresser
Auteur : Louis SERICOLA
L'auteur de cet article
Après une riche carrière en actuariat et analyse de risques de crédit, puis d'inspecteur d'assurance au sein de COMMERCIAL UNION devenu AVIVA, ou il développe son sens de l'analyse et son esprit de synthèse, Louis SERICOLA a dirigé un important cabinet de gestion de patrimoine, précurseur de l'intermédiation en crédit dans les années 90, avant de créer en 2008 CREDITAS.
Ses études d'économiste et de gestionnaire de patrimoine lui confèrent de solides connaissances en gestion et finance ainsi qu'en droit et en fiscalité.
Cet article vous a aidé ?
Merci de le partager sur le réseau social de votre choix
Inscription à la newsletter
En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation des cookies pour que nous puissions vous proposer une navigation personnalisée et des services fonctionnels.
En savoir plus