Accueil > Lexique > A > Amortissement constant

Rembourser chaque mois la même part de capital

Amortissement constant d'un credit immobilier

Définition

Mode particulier de remboursement d'un crédit ou la part du capital amorti est identique à chaque échéance. La mensualité est alors égale à un montant fixe de capital + une part variable d'intérêt. 

L'amortissement est plus important les premières années par rapport à un emprunt classique. A l'inverse les mensualités dégressives sont plus élevées au départ.

Formule

Amortissement : Am = C / n
avec Am = Amortissement ; C = capital emprunté et n = durée de l'emprunt.
Annuités constantes : An = C * [t / - (1 - t)-n]
Avec An = annuités ; C = capital emprunté ; t = taux ;  ; n = durée de l'emprunt.
Mensualite avec part d'amortissement constante

Avantages et inconvénients

Le principe de l'amortissement constant s'applique dès lors qu'on souhaite raccourcir la durée d'un emprunt ou d'en diminuer le coût. La part constante de capital remboursée est nettement plus élevée au départ. L'échéance (capital + intérêts) est dégressive contrairement à un prêt classique à annuités constantes ou le capital amorti augmente à chaque remboursement tandis que l'échéance est la même.

Si l'on compare les deux formules, un emprunt à échéance constante facilitera la gestion du budget avec une mensualité identique jusqu'au terme et augmentera la capacité d'emprunt pour un même taux d'endettement.
Amortir la même part de capital permet en revanche de diminuer sensiblement le coût de l'emprunt.
Auteur : Louis SERICOLA
L'auteur de cet article
Après une riche carrière en actuariat et analyse de risques de crédit, puis d'inspecteur d'assurance au sein de COMMERCIAL UNION devenu AVIVA, ou il développe son sens de l'analyse et son esprit de synthèse, Louis SERICOLA a dirigé un important cabinet de gestion de patrimoine, précurseur de l'intermédiation en crédit dans les années 90, avant de créer en 2008 CREDITAS.
Ses études d'économiste et de gestionnaire de patrimoine lui confèrent de solides connaissances en gestion et finance ainsi qu'en droit et en fiscalité.
Cet article vous a aidé ?
Merci de le partager sur le réseau social de votre choix
Inscription à la newsletter
En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation des cookies pour que nous puissions vous proposer une navigation personnalisée et des services fonctionnels.
En savoir plus